Agenda 2018

 

Lundi 30 juillet – 20h30 – église de Saint Benoît du Sault

Monstres & tempêtes

Entre mélancolie et fureur, Montéclair et Clérambault dressent ici deux «portraits de femmes»: Didon, reine de Carthage abandonnée par Enée, et Médee, magicienne trahie par Jason. Un voyage au cœur des passions, porté par une musique française poignante et fougueuse.

Camille Merckx, contralto
Yannis Roger, violon
Louise Audubert, violoncelle
Denis Chevallier, clavecin

 

Mardi 31 juillet – 22h – église de Prissac

Le concert nocturne : Six voix dans la nuit

Dans la sublime église Saint Martin de Prissac, un concert a capella éclairé à la bougie révèlera des répertoires encore jamais réunis sous cette forme. Dans la grande tradition des chœurs de chambre anglais, ce moment ‘baroc-onirique’ verra se côtoyer au cours d’un programme inédit les plus belles pages de John Tavener, William Byrd, Maurice Ravel, Gregorio Allegri, Henry Purcell, Thomas Tallis, Joseph Reinberger et autres maîtres incontestés de la voix.

Eugénie de Padirac et Caroline Villain, sopranos
Clotilde Cantau, alto
Alexandre Cerveux, ténor
Jérôme Collet, baryton
Carlos Builes, basse
Lucile de Trémiolles, direction

 

Mercredi 1er août – 20h30 – église de Lignac

Le cri du tournebout

Doulce Mémoire mène depuis 25 ans une extraordinaire recherche sur les instruments à vent de la Renaissance et s’est peu à peu doté d’un instrumentarium qui interpelle régulièrement notre cher public : « Comment s’appellent-ils ? Pourquoi sont-ils tordus ? En quel bois sont-ils faits ? Pourquoi gonflons-nous les joues ? » L’ensemble a ainsi décidé de conter leur histoire en leur consacrant cette nouvelle création.
Flûtes, doulçaines, tournebouts, haultboys, serpents, flageolets, joueront : un ragtime, un concerto de Vivaldi, une chanson cubaine, des airs baroques pour votre canari favori, une pièce contemporaine, des chants d’oiseaux, une panthère rose, des spagna du Quattrocento, O virgo splendens, un air tzigane, un duo ornithologique, des danses de la Renaissance, un solo de zarb… et un raton laveur ?
Le tout dans un joyeux désordre, esprits chagrins s’abstenir.

Ensemble Doulce Mémoire
Johanne Maître, bombarde, doulçaine, flûte, tournebout
Elsa Frank, bombarde, doulçaine, flûte, tournebout
Jérémie Papasergio, bombarde, doulçaine, flûte, tournebout, serpent
Bruno Caillat, percussions
Denis Raisin Dadre, bombarde, doulçaine, flûte, tournebout et direction

 

Jeudi 2 août – 18h30 – Saint Benoît du Sault : rdv au Portail

L’Apéro-concert musico-linguistique :
« Parlez-vous françois ?»

Que dire, mais surtout comment le dire, lorsqu’on ose chanter le français des années 1600? La bienséance exige une correction… mais laquelle? Hector Truquemplume, ténor, présente son tour de chant au Maestro di Mélimélo, armé de son accompagnatrice Sylvie Tromblon. Livré à cet étrange spécialiste de la prononciation restituée et des divers accidents linguistiques, Hector part de très loin et est peu prêt d’arriver. Venez nombreux soutenir ce musicien échoué sur les rives du 17e siècle.

Cie Oghma
Mélusine de Pas, soprano et viole de gambe
Francisco Manalich, ténor et viole de gambe
Charles Di Meglio, mise en scène et direction

 

Vendredi 3 août- 20h30 – église de Beaulieu

Piers Faccini & Stingo Music Club : Secrets never sleep

Groupe emblématique du festival, le Stingo Music Club invite cette année le chanteur et compositeur Piers Faccini. À la suite de leur résidence à l’Abbaye de Royaumont, les musiciens donneront en primeur au Temps Suspendu la création de leur nouveau programme réunissant timbres baroques et accents folks.

Piers Faccini
Camille Aubret, violon
Sarah Lefeuvre, flûte et chant
Stanley Smith, viole de gambe
Romain Falik, théorbe
Raphaël Mas, percussions

 

Samedi 4 août – 20h30 – église de Roussines

Le chant du serpent

Les sonorités sombres et envoûtantes du plus baroque des instruments, entremêlées à une voix pure et lumineuse, seront enlacées par les accents orientaux du théorbe. Le jeune virtuose Patrick Wibart et ses comparses nous offrent ici un voyage rare en des terres inconnues.

Patrick Wibart, serpent
Romain Falik, théorbe
Raphaël Mas, percussions et chant
 

Dimanche 5 août – 16h – église de Saint Benoît du Sault

Lundi 6 août – 21h – Thermes gallo-romains de Cassinomagus (Chassenon)

Le Couronnement de Poppée

Une version inédite de l’un des chef-d ‘œuvres de Monteverdi, revisité par la troupe du Temps Suspendu : ses plus belles pages seront entrelacées de moments de récits et de danses pour orchestre, révélant la nature puissamment baroque et théâtrale de l’œuvre.

Les chanteurs du Temps Suspendu : Cécile Achille/Marthe Davost, Camille Merckx, Alexandre Cerveux, Andres Prunell
Frédéric Martin et Camille Aubret, violons
Stanley Smith, violoncelle et viole de gambe
Romain Falik, théorbe et guitare
Claire Piganiol, harpe
Charles Di Meglio et Emmanuelle Huteau, récitants
Charlotte Buonomo, scénographie
Lucile de Trémiolles, clavecin et direction