Concerts 2019

 

Samedi 6 Avril, 20h30, église de Chaillac :
« Lamentatio »

Les Leçons de Ténèbres de Couperin, les Lamentations de Fiocco, et le Pianto​
della Madonna de Sances constitueront l’âme de ce concert donné en​
amont de la semaine sainte. L’entrelacement de mélopées populaires et de​
grandes pièces du répertoire baroque inscriront ce programme mystique​
dans la tradition ancestrale du chant de la terre.
 
Marthe Davost, soprano
Louise Audubert et Stanley Smith, violoncelle et viole de gambe
Denis Chevallier et Lucile de Trémiolles, clavecin et orgue
 
30 mars : libre participation aux frais
6 avril : 10 et 7 € // Concert gratuit pour les adhérents à l’association « Le Temps Suspendu »
 
 
 

7ème FESTIVAL DE MUSIQUE BAROQUE :

« TUMULTES »

Tumulte : confusion causée par une multitude de gens sans ordre et sans discipline.
Cette nouvelle causa un grand tumulte dans l’assemblée.
Il se fit un grand tumulte, une émotion populaire.
A. Furetière, Dictionnaire

 
 

Lundi 29 Juillet, 21h, église de Saint-Benoît-du-Sault :       

« Evviva l’Italia »

En ouverture du festival, la formation parisienne dirigée du clavecin par le fougueux Stéphane Fuget revisitera les plus belles pages dédiées au clavecin concertant, écrites par Bach, Haendel et Vivaldi. Ce florilegium de choix nous plongera dans l’Europe musicale des grands maîtres à l’aube des Lumières.

Par l’ensemble Les Epopées :
Stéphane Fuget, clavecin solo et direction / Sabine Cormier et Koji Yoda, violon / Céline Cavagnac, alto / Alice Coquart, violoncelle / Gautier Blondel, contrebasse
 
 

Mardi 30 Juillet, 21h, église de Saint-Hilaire-sur-Bénaize :

« Elles »

Nommée « Révélation Artiste Lyrique » aux Victoires de la Musique Classique 2018, lauréate du Concours Reine Elisabeth et du Concours Voix Nouvelles, la jeune soliste Eva Zaïcik connaît aujourd’hui une ascension fulgurante. Entourée d’un ensemble emblématique de la nouvelle génération baroque – dont l’exceptionnel claveciniste Justin Taylor, primé quatre fois à Brugges – Eva donnera un programme mettant à l’honneur cinq grandes femmes compositeurs autour de Francesca Caccini, Isabella Leonarda et Barbara Strozzi.

Avec Eva Zaïcik, soprano
Thomas Dunford, théorbe / Marie-Domitille Murez, harpe / Louise Pierrard, viole de gambe / Justin Taylor, clavecin
 
 

Mercredi 31 Juillet, 21h, église de Bélâbre :                           

« Musiques d’un règne »

Ce concert recrée le charme de la vie quotidienne à la cour de France au XVIème siècle à travers le répertoire musical de l’Ecurie et de la Chambre du Roi. Adepte des fêtes, de la danse et des divertissements, François Ier va s’entourer des meilleurs chanteurs et instrumentistes de France pour rendre la vie de cour agréable et raffinée, mais aussi pour participer à sa politique de prestige. Le temps d’un concert, Doulce Mémoire vous fera revivre le faste et les fêtes dans les châteaux du Val de Loire avec les instruments rares de la Chambre et de l’Ecurie du Roi.

Par l’ensemble conventionné Région Centre Doulce Mémoire :
Véronique Bourin, soprano / Hugues Primard, ténor / Pascale Boquet, luth & guitare renaissance /Angélique Mauillon ou Bérengère Sardin, harpe / Denis Raisin Dadre, Adrien Reboisson, Elsa Frank, Jérémie Papasergio, bombardes, doulçaines, flûtes / Bruno Caillat, percussions
 
 

Jeudi 1er Août, 22h, église de Parnac :

« Le Droit du Seigneur » – Concert nocturne

Le trio décapant donnera trois mini–opéras de Vincent Bouchot composés sur des livrets de l’humoriste Pierre-Henri Cami (1884-1958). Un alliage inclassable s’inscrivant dans la grande lignée des musiciens français et empruntant les chemins truculents des chansonniers tous-terrains.

Par le Trio Musica Humana :
Yann Rolland, contre-ténor / Martial Pauliat, ténor / Igor Bouin, basse / Vincent Bouchot, piano
 
 

Vendredi 2 Août, 18h, rdv au Portail de Saint-Benoît du Sault :

« Aux rives aquatiques » – Apéro Concert

Quoi de mieux que des histoires d’eau pour un apéro-concert ? Les spectateurs seront emportés dans une joyeuse balade au fil des siècles convoquant autant le chant médiéval que le rock progressiste. On croisera des amoureux scrutant l’océan, des exilés pleurant sur les rives d’un fleuve, des récits de grandes traversées, des sirènes et, bien sûr, quelques noyades.

Par Oxyton :
Augusto de Alencar chant, flûtes à bec et traversières, doulciane, percussions et vielle roue
Michel Gendre archiluth, guitare, guiterre, luth, oud
Emmanuelle Huteau chant, clarinette, doulciane, tuba
Elsa Papatanasios chant et percussions
 
 

Samedi 3 Août, 21h, église de Prissac :                                   

« A gipsy caravan »

Au gré d’un magnifique voyage au cœur des communautés nomades ayant parcouru l’Irlande jusqu’au 19ème siècle, Julia Campens, violoniste spécialiste des musiques tziganes, emmènera le groupe vers un baroque explosif. Un entrelacement inédit de reels, ballads et ‘genuine’ songs.

Par le Stingo Music Club :
Sarah Lefeuvre, flûtes et chant
Julia Campens, violon
Stanley Smith, viole de gambe
Romain Falik, théorbe
Michèle Claude, percussions
 
 

Dimanche 4 Août, 16h, église de Saint-Benoît-du-Sault :   

« Missa Votiva »

C’est de la main de Jan Dismas Zelenka que l’on doit la « Missa Votiva », à la fois brillante et virtuose dans son écriture italianisante, et douloureuse dans sa profonde recherche harmonique – emblématique du compositeur Tchèque. Elle sera mise à l’honneur par les Musiciens du Temps Suspendu, pour clôturer cette riche semaine de musique.

Les musiciens du Temps Suspendu
Lucile de Trémiolles, orgue et direction

Lundi 5 Août, 21h : reprise du concert du 3 Août
dans les thermes gallo-romaines de Cassinomagus, Chassenon